Accès aux Soins

Information

Un accès égal aux soins de santé : Répondre aux problèmes posés par la marginalisation et la vulnérabilité Depuis mars 2020, la pandémie de COVID-19 nous a cruellement rappelé que pour chaque État, il était crucial de mettre en œuvre des systèmes de santé efficaces et de garantir l’accès à des soins de santé de qualité pour tous sans discrimination. La COVID-19 a mis en évidence et a exacerbé les inégalités déjà existantes, notamment dans l’accès aux soins de santé. Les inégalités sociales, les obstacles juridiques et politiques préexistants, le racisme, les normes sociales néfastes, la stigmatisation et les formes multiples et croisées de discrimination sont autant de facteurs pouvant expliquer cette situation. Et en conséquence, les personnes marginalisées (peuples autochtones, survivants de la torture, minorités ethniques et religieuses, personnes LGBTIQ+, migrants, personnes handicapées et personnes vivant avec le VIH, personnes privées de liberté), ont connu des taux plus élevés de décès liés à la COVID-19 et à des maladies apparentées. Quant à leur marginalisation, elle n’a fait qu’augmenter. En outre, la pandémie de COVID-19 a eu de graves répercussions sur l’égalité des sexes ainsi que sur les Droits en matière de santé sexuelle et procréative, puisqu’elle a exacerbé les échecs persistants à garantir pleinement ces droits. Des personnes déjà confrontées à de plus grandes difficultés à jouir pleinement des Droits en matière de santé sexuelle et procréative, à savoir les personnes à faible revenu, les personnes LGBTIQ+, les adolescents, les migrants, les sans-abri, les travailleurs en servitude, les personnes handicapées et vivant avec le VIH et les travailleurs du sexe, ont également dû affronter des obstacles et des perturbations encore plus importants dans l’accès aux services de santé sexuelle et procréative.

Read It