Libertés Fondamentales

Information

Mettre fin à l'état d'urgence et aux restrictions relatives aux libertés fondamentales L'émergence de la pandémie a eu un fort impact sur les droits fondamentaux dans le monde. Ce pilier explore l'impact et l'état d'avancement des restrictions relatives aux libertés fondamentales imposées par l’épidémie de la COVID-19 et les stratégies pour y remédier, notamment en ce qui concerne les libertés de réunion pacifique, d'association, d'expression et le droit de défendre les droits de l'homme. Pour que les politiques publiques puissent sortir de la crise de la COVID-19, il est nécessaire d'identifier l'impact de la crise sanitaire sur les droits fondamentaux. Alors que les gouvernements ont mis en place des mesures d'urgence en réponse à la pandémie, les droits de l'homme et leurs défenseurs ont dû faire face à de nombreux défis. Par exemple, les limitations soudaines des libertés fondamentales de réunion et d'association pacifiques ont accéléré les tendances mondiales préexistantes de rétrécissement de l'espace civique; le déplacement de l'espace civique sur internet a ouvert de nouvelles voies à la répression et aux défis pour la liberté d'expression; et pour les personnes privées de liberté, certaines mesures ont détérioré l'exercice de leurs droits et augmenté les risques d'abus de droits à huis clos. Ces défis qui sont apparus à la suite de la pandémie ont, dans de nombreux cas, exacerbé les problèmes existants tout en créant de nouveaux défis pour ceux qui défendent et protègent les droits de l'homme. Cependant, la réponse de la société civile et des défenseurs des droits de l'homme (DDH) a été marquée par une adaptation et une résilience admirable. Ils ont fait preuve d'initiative dans leur réponse et, par conséquent, de nouvelles opportunités de défense des droits de l'homme et de participation sont apparues.

Read It